Pour toutes questions, appelez-nous au +41 79 611 17 84
    Prenez soin de vous !
      Pour toutes questions, appelez-nous au +41 79 611 17 84
      Prenez soin de vous !

      La gomme d’acacia ou gomme arabique

      En 2017, suite à une étude menée par l’ANSES, portant sur les consommations et les habitudes alimentaires de la population française (INCA 3), le verdict tombe ! Nous ne consommons pas assez de fibres. Notre alimentation moderne n’apporte que trop peu de fibres (20g/jour contre 30g/jour normalement, donc en dessous des recommandations). Depuis, les autorités tentent tant bien que mal de nous inciter à en consommer davantage. Si les fibres sont si importantes, c’est parce qu’elles jouent un rôle dans le système gastro-intestinal. Entre autres, elles favorisent le transit intestinal, peuvent agir sur la cholestérolémie (pectines) ou encore servir de substrat (autrement dit de nourriture), pour notre microbiote intestinal.

      Manque de fibres et déséquilibre de la flore intestinale

      Notre environnement ainsi que nos habitudes alimentaires ont une influence sur notre microbiote intestinal, composé d’un ensemble de micro-organismes. De nombreux facteurs, dont une alimentation mal équilibrée ou une faible consommation de fibres, peuvent vite perturber cette flore. Ce déséquilibre, nommé aussi dysbiose, provoque une augmentation de la perméabilité de l’intestin. Ainsi, les intestins ne jouent plus aussi bien leur rôle de barrière. Suivant des études scientifiques d’observation, cette hyperperméabilité intestinale serait associée à de nombreux troubles, dont des problèmes de peau. En effet, selon une étude menée en 2014, notre alimentation actuelle, pauvre en fibres et riche en graisses, provoquerait des changements fondamentaux sur le microbiote intestinal, entraînant des conséquences sur notre organisme, notamment des déséquilibres au niveau de la peau.

      Qu’est-ce que la gomme d’acacia ?

      La gomme d’acacia, également appelée gomme arabique, est une fibre alimentaire. Elle provient de l’Acacia, un arbre qui appartient à la famille des Fabacées. Il existe près de 900 espèces d’acacias pouvant produire de la gomme. Ces arbres poussent dans les régions tropicales d’Afrique. La gomme est obtenue par exsudation des tiges d’acacias, par écoulement de la gomme à l’extérieur de la plante. Son utilisation est ancienne et remonte au temps des Égyptiens qui s’en servaient pour assurer la cohésion des bandages de momies. Elle aurait également été utilisée pour la fixation des pigments des peintures hiéroglyphiques ou encore associée à des dattes comme moyen de contraception. Au Xe siècle, elle est découverte par des navigateurs européens et au XVIIème siècle, les Français acquièrent le monopole de son commerce. Elle est aujourd’hui largement utilisée dans de nombreux domaines. Par exemple, elle est employée pour le collage des étiquettes, des enveloppes ou encore des timbres. Les domaines de la cosmétique et de la peinture y ont également recours. Enfin, en agroalimentaire, elle est utilisée pour son potentiel émulsifiant, stabilisant et épaississant. D’un point de vue nutritionnel, elle est intéressante pour sa richesse en fibres solubles (au moins 90%) ; comme le sont la chicorée avec sa teneur en inuline, ou l’avoine et le seigle avec les bétaglucanes, ou bien les pectines de fruits et la gomme de guar.

      Rapport ANSES sur les fibres

      Selon un rapport de l’ANSES de 2002, les fibres alimentaires ne sont pas digérées ni absorbées dans l’intestin grêle. En effet, du fait de leur structure chimique, nos enzymes digestives ne sont pas capables de les dégrader, contrairement aux protéines, glucides et lipides. Par conséquent, elles n’apportent pas de calories. Malgré tout, les fibres jouent différents rôles fondamentaux pour la santé, comme la stimulation de la fermentation colique, c’est-à-dire qu’elles sont utilisées comme aliments par notre microbiote intestinal, pour certaines.

      Sources

      Elizabeth Lipski. (2011). Digestive Wellness: Strengthen the Immune System and Prevent Disease

      Through Healthy Digestion, Fourth Edition. McGraw Hill Professional.

      https://www.dovepress.com/investigating-the-therapeutic-potential-of-a-probiotic-in-a-clinicalp-

      peer-reviewed-fulltext-article-CCID

      https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT-Ra-Fibres.pdf

      https://www.anses.fr/fr/system/files/PRES2017DPA04.pdf

      https://presse.inserm.fr/decryptage-du-lien-entre-microbiote-intestinal-et-allergiecutanee/

      32548/

      Whitney P Bowe and Alan C Logan. Acne vulgaris, probiotics and the gut-brain-skin axis – back to the future? Gut Pathog. 2011; 3: 1. doi: 10.1186/1757-4749-3-1

      Young Bok Lee, Eun Jung Byun, and Hei Sung Kim. Potential Role of the Microbiome in Acne: A Comprehensive Review. J Clin Med. 2019 Jul; 8(7): 987.

      W Bowe, N B Patel , A C Logan. Acne vulgaris, probiotics and the gut-brain-skin axis: from anecdote to translational medicine. Benef Microbes 2014 Jun 1;5(2):185-99. doi: 10.3920/BM2012.0060.